La méchanceté, une fatalité ?

Mercy fond concept éclatante illustrations libres de droits

DéCLARER que « nul n’est méchant volontairement », ce que fît Socrate d’après Platon, c’est considérer qu’il y a une rupture entre le mal et la volonté. Autrement dit, la volonté ne veut pas le mal. Si la méchanceté se fait jour, c’est parce qu’on veut mal, et non le mal.
Socrate reconnaît ainsi l’erreur comme la source de ce qui est mauvais, parce que la volonté tend forcément vers le bien, lequel ne se produit pas dès lors que l’on se trompe à son propos. On veut ce qu’on pense être bien, sauf que la passion nous aveugles et nous voici donc à faire le mal sans vouloir ce dernier mais son contraire.
Avec la proposition de Socrate, c’est une forme d’innocence qui entre en ligne de compte pour ce qui est de juger tout acte mauvais. La vision socratique du mal est très optimiste en affirmant que la nature humaine est une inclination au bien. Personne ne souhaiterait le mal pour quiconque, ni pour soi.
Nous pourrions même conclure, en suivant Socrate, que le mal n’existe pas, qu’il n’y a que du mauvais.
Le tyran par exemple aspire au bien de son peuple, mais sa conception du bien collectif n’est pas celle de l’intelligence, de la raison, mais des pulsions. Avec Socrate, on ne reconnaît personne comme foncièrement méchant. Avec Socrate, la volonté, donc la nature humaine (celle-ci se constituant avec celle-là), tend irrémédiablement vers le bien. C’est son asservissement qui est à l’origine de tous les maux.
Source de l’image: istockphoto.com
No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La méchanceté, une fatalité ?"

Notify of
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
PROF
Admin

NOUS POURRIONS MÊME CONCLURE, EN SUIVANT SOCRATE, QUE LE MAL N’EXISTE PAS, QU’IL N’Y A QUE DU MAUVAIS.

Pourriez-vous préciser encore cette distinction intéressante entre « mal » et « mauvais » ? Merci.
PS : selon moi, pour le confort de la lecture et par respect des usages, il vaut mieux éviter d’écrire en lettres majuscules.

Marisca_L
Membre

Très bon article constructif et belle présentation de texte (agréable à lire). Cependant lorsque vous dites :

« LA VISION SOCRATIQUE DU MAL EST TRÈS OPTIMISTE EN AFFIRMANT QUE LA NATURE HUMAINE EST UNE INCLINATION AU BIEN. PERSONNE NE SOUHAITERAIT LE MAL POUR QUICONQUE, NI POUR SOI. »

Vous avez sûrement dû vous baser sur une ou plusieurs citations de Socrate, si oui lesquelles ?

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer