Marx face à la Déclaration des droits de l’homme : un texte bourgeois ?

Les droits de l’homme sont-ils des valeurs universelles ou des instruments idéologiques ?

J’ai choisi cette image car la Déclaration des droits de l’homme ne sont pas accessibles à tout le monde, là ils sont sous verre. Seule une poignée de privilégiés et ceux qui briserait le verre y ont accès.
Les droits de l’homme… vraiment accessibles à tous ?

Pour répondre à cette question, on peut s’appuyer sur les propos de Karl Marx qui critique La Déclaration des droits de l’homme dans La Question juive. Pour Marx, la Déclaration des droits de l’homme est un texte bourgeois qui exprime l’idéologie bourgeoise. En ce sens, la fameuse phrase de Marx, “la religion est l’opium du peuple” peut s’appliquer à  l’État. Tout cela serait antalgique et serait donc une façon d’endormir le peuple pour le rendre plus patient et en quelque sorte l’asservir et pour cacher que rien ne change. Pour Marx, la Déclaration des droits de l’homme est un texte bourgeois qui exprime l’idéologie bourgeoise. Cela serait de l’hypocrisie, car la Déclaration des droits de l’homme serait écrite par des bourgeois et exclusivement pour des bourgeois.

Par ailleurs, Marx trouve que les hommes « mènent une existence double », une « céleste » et une « terrestre ». Celle dans la sphère de l’État, pour le bien commun et celle comme homme privé où il devient « le jouet de puissances étrangères ». Ce que nous pouvons donc retenir, c’est que Marx avec ses idées a créé un mouvement politique, le Communisme. Ce mouvement vise à rassembler les deux pans de la vie des hommes, c’est-à-dire aussi bien le pan de l’existence céleste que celui de l’existence terrestre.

Il a créé la notion de prolétariat qui est la classe sociale des travailleurs qui détiennent les moyens de production, le capital. Ce mouvement cherche à effacer les classes sociales, donc à annihiler les bourgeois et la notion de supériorité entre les hommes.

Image : duncan c

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Marx face à la Déclaration des droits de l’homme : un texte bourgeois ?"

Notify of
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
PROF
Admin

[Le] prolétariat […] est la classe sociale des travailleurs qui détiennent les moyens de production, le capital

Cette idée est étrange : les moyens de productions ne sont-ils pas plutôt possédés par les bourgeois ? Parlez-vous ici en fait de la dictature du prolétariat (voir dans manuel de philo BLED, p. 201) ? Pourriez-vous préciser cette idée ? Merci.

PROF
Admin

Bonjour Eva,

Nous voyons en effet que MARX critique les droits de l’homme comme n’étant pas universels, mais comme étant en réalité les droits de la bourgeoisie riche, égoïste et indépendante.
Cependant, ne pourrait-on pas répondre à cette critique que, même si les « droits de l’homme » sont en effet motivés par l’égoïsme d’une classe sociale, ils servent néanmoins l’intérêt général. En ce sens, on pourrait reconnaître que l’égoïsme mène à l’universel ! C’est en gros le sens de la critique que André Comte-Sponville adresse à Marx, dans le texte que nous avons étudié en classe.

Yvon QUINIOU
Invité
Marx et les droits de l’homme. Bref commentaire à partir de votre texte. Il y a des choses jutes dans ce que vous dites : la comparaison de la fonction oppressive de l’Etat avec celle de la religion, la distinction des deux sphères, la critique de la dimension bourgeoise de la Déclaration, l’appel implicite au communisme pour dépasser cette distinction. Mais votre analyse est trop unilatérale car on a l’impression que Marx réduit les Droits de l’homme à leur dimension bourgeoise (dans La Question juive), lecture que l’on retrouve chez les adversaires de Marx (dont vous ne faites pas partie, paradoxalement), spécialement en France, lesquels prétendent que Marx nierait toute valeur à ces droits issus de la Révolution française. Du coup, cela fournirait la matrice de son prétendu totalitarisme ! Marx ancêtre du Goulag, donc ! Or cela est inexact. D’abord parce que cette Déclaration est celle des droits de l’homme et du citoyen : droit de vote, suffrage universel, liberté de conscience et d’opinion, etc. Ces droits qu’on peut dire « formels » (ils affectent la forme de la vie politique), Marx les revendique et en souligne la valeur intrinsèque car ils mettent en place les conditions juridiques de… Read more »
Quiniou Yvon
Invité

D’accord avec vous… car c’est exactement ce que je défends. Il y a mal donne! Y Q.

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer