La justice existe-t-elle vraiment ?

La justice existe-t-elle vraiment ? Autrement dit, le monde est-il vraiment juste ?
Dans la religion hindouiste, le karma qui a cette fonction de justice. Donc (en simplifiant) selon l’hindouisme, la nature ou le destin est juste et si quelque chose de mal nous arrive, c’est que nous le méritons. C’est sur ce principe que se base le système des castes en Inde, qui n’est plus autant en vigueur qu’auparavant, mais qui existe toujours. Et pourtant, ce système de castes est tout sauf juste, à part si l’on croit aux réincarnations et au karma.

Il est communément admis que la justice rééquilibre les choses, c’est ce que l’on mérite. Ce qui est juste, c’est que chacun reçoive ce qu’il mérite, donc quelqu’un de mauvais devrait avoir de la malchance et quelqu’un de bon devrait avoir une belle et longue vie.

En ce sens, la justice repose sur les notions du mal et du bien. Mais ce ne sont que des termes que l’homme a inventés, et leur définition, leur valeur, dépendent largement des vécus, de la culture et de la pensée de chaque individu. La justice peut donc beaucoup changer d’un individu à l’autre.

Dans la nature, le mal et le bien n’existent pas, il n’y a qu’une lutte pour la survie. Pourtant, Rousseau pense que la nature est bonne et que la morale vient des sentiments et de la pitié. Et la pitié vient d’un instinct naturel qui concourt à la survie de l’espèce, donc cette morale (et justice) basée sur la pitié n’est peut-être pas parfaite, mais selon lui plus efficace que la justice de l’État.
Cependant, puisque la pitié dépend des sentiments, on pourrait penser qu’elle nous empêche d’être objective. Or, pour la plupart des gens, la justice se doit d’être objective. De même, contrairement à ce que pourrait penser Rousseau, on ne ressent pas de la pitié pour tout le monde. Car l’homme va généralement essayer de transmettre ses gènes et de protéger sa descendance plutôt que de penser à la survie de l’espèce. Contrairement à cela, Kant pense que la morale n’a rien à faire avec les sentiments et la pitié :  elle ne dépend que de la raison. Elle est donc immuable et de ce fait, on pourrait penser que la justice aussi.
Pourtant, la justice (légale) peut changer selon les situations, et même faire des marchés. Car la justice (légale) se doit surtout d’être utile à la société. Et c’est aussi plus au moins la théorie qu’Épicure défend. Donc la justice de l’État est plus pratique que juste et l’on pourrait penser de même des castes en Inde.
Le système des castes est clairement inégalitaire, mais favorise les castes supérieures, et si le peuple y croit grâce à la religion, ce système permet d’instaurer une sorte d’ordre dans la société et permet aux castes supérieures et au chef d’état de mieux contrôler l’Etat.

Donc si la justice n’est pas nécessairement juste, et que le mal et le bien sont des notions changeantes selon les cultures et les individus, la morale existe-t-elle et a-t-elle vraiment une quelconque utilité ?

Photo: @flaticon 

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La justice existe-t-elle vraiment ?"

Notify of
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
PROF
Admin

Le système des castes est clairement inégalitaire, mais favorise les castes supérieures, et si le peuple y croit grâce à la religion, ce système permet d’instaurer une sorte d’ordre dans la société et permet aux castes supérieures et au chef d’état de mieux contrôler l’Etat.

Il n’est pas très clair ici de savoir si vous défendez ou si vous condamnez le système des castes. Pourriez-vous clarifier votre position ? Merci.

Abibou de debezede
Invité

La justice existe-t-elle vraiment ?

Bonjour AR. Votre réflexion sur la justice du point de vue des castes en Inde est instructive car dans la société européenne cette idée de «karma » n’est pas du tout prise au sérieux. Or s’il est communément admis que la justice est présente pour rééquilibrer notre société, il serait possible qu’une force extérieure, naturelle intervienne suite aux actions positives ou négatives de l’homme. Cependant cela ressemble fortement à la religion et cette idée d’être puni par dieu lors du jugement final selon les bonnes ou mauvaises choses commises durant notre vie. Donc nous pouvons conclure que selon la culture d’une société, ici les castes en Inde, leurs croyances sont justifiées après avoir comparé le « karma » à une certaine forme de croyance religieuse.

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer