Application des droits de l’homme.

Robert Badinter at the FIDH (International Federation for Human Rights) annual dinner at the City Hall of Paris on 08/12/2015 diner annuel de la FIDH; Federation internationale des ligues des droits de l'homme à l'hotel de ville de Paris, le 08/12/2015
Robert Badinter (Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, Paris, 2015)

La Déclaration des droits de l’homme, texte de nature juste, est cependant soumit à quelques soupçons sur son application.

Premièrement, les droits de l’homme doivent être instaurés et ancrés dans la société afin d’être respectés et non outrepassés. Il pourrait être dans l’intérêt de certains politiques d’outrepasser ces lois dites naturelles.

Les droits de l’homme peuvent également être une arme incroyablement dangereuse si aliénée, tordue et remodelée aux souhaits du gouvernement en place ou quiconque. Les droits de l’homme, étant instaurés en tant que droits naturels et irréfutables, la manipulation de ces idéaux serait périlleuse. Le but d’une telle aliénation serait de déguiser de mauvais idéaux derrière les droits de l’homme afin de les rendre irréfutables. Nous pouvons comparer ce genre de manipulation à la manipulation du Coran part les islamistes qui tordent ces idéaux en leur faveur afin de berner les adeptes croyant avoir affaire au Coran, alors qu’une nouvelle sous religion extrémiste a été créée sans que ces innocents ne le remarquent. Ils obéissent donc à autre chose que les valeurs instaurées par le Coran.

Nous pouvons également nous pencher sur les sujets de l’application des droits de l’homme en dehors de l’Europe. En effet, comme le dirait Montaigne, chaque peuple obéit à des valeurs différentes en fonction de ses traditions, ce qui veut dire que ces droits de l’homme sont, dans un sens, égoïstes et non universels, car étant rédigé à l’aide d’idéaux européens. Cependant, les Droits de l’Homme permettent une base de valeurs permettant à quiconque d’appliquer ces idéaux. Autrement dit, chaque peuple peut s’aventurer à la création de variantes des droits de l’homme occidentaux. Ce qui permettra d’engendrer une avancée vers la globalisation et le rapprochement d’idéologies communes malgré les différences culturelles et donc une meilleure compréhension de chacun.

Mais pensez-vous qu’une université des idées est bénéfique ? La diversité n’est elle pas une richesse culturelle ?

image : Robert Badinter

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer