Des lois conçues par les hommes

 

Fable : Le Loup et l’Agneau

“La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l’allons montrer tout à l’heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d’une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
– Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu’elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
– Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
– Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
– Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
– Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :
Car vous ne m’épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l’a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l’emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.”

Qu’observe-t-on dans cette fable de La Fontaine ? Un loup enragé est opposé à un agneau doux. L’agneau s’adresse au loup sur le ton de l’infériorité afin d’entretenir le rôle dominant du loup et aussi pour que le loup l’écoute, se sentant maintenant encore plus supérieur. Au fur et à mesure du texte, le loup accumule les questions incohérentes, presque même délirantes, qui lui servent de justification. Elles ne sont pas soutenues par des arguments valides, elles vont entièrement servir à remettre le tort sur l’agneau et peut­être même donner bonne conscience au loup.

Malgré la douceur de l’agneau, on lui découvre un côté Cyranesque, un esprit bâtant face à un loup dominant, pervers et manipulateur. Finalement, la parole du loup est utilisée comme une arme violente, irrationnelle, hors celle de l’agneau est utilisée comme un endroit d’entente, ou le raisonnement est propice.

Certaines valeurs des droits de l’homme.

Dans cette fable, où le droit du plus fort est mis en oeuvre, un sentiment d’injustice est alors provoqué. Il y a ici dénonciation de ce type de droit.
C’est pourquoi l’homme à élaboré et crée les “Droits de l’homme”, un concept selon lequel tout être humain possède des droits universels quels que soit des facteurs tels que l’ethnie, la nationalité ou la religion. Ils sont donc opposables au pouvoir et à la société. Ils ne sont pas éternels, car ils sont issus d’une construction historique des loi, la construction d’une morale dites minimale proposée sous une forme juridique. C’est un principe commun qui permet la coexistence de différentes cultures.

Mais ces droits restent différents dans certaines parties du monde, car ils peuvent être interprétés différemment en fonction de critères comme la culture, la religion, ou plus particulièrement les différentes mentalités entre chaque êtres humains.  Le système judiciaire ne cessera donc jamais d’évoluer et de trouver le parfait équilibre en se modifiant, grâce à de nouveaux apprentissages historiques.

Image

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Des lois conçues par les hommes"

Laisser un commentaire

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
PROF
Admin

L’agneau s’adresse au loup sur le ton de l’infériorité afin d’entretenir le rôle dominant du loup

Pensez-vous vraiment que cela soit la seule interprétation possible de l’attitude de l’agneau ? Ne pourrait-il pas y avoir une forme d’ironie de la part de l’agneau ?

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer