La vengeance ou la justice ?

“La Justice”, large sujet… Comment faire la justice de façon à ce que tout le monde soit jugé de façon impartiale ? Autrefois, nous résolvions la majorité de nos problèmes grâce à la loi du talion. Autrement dit, nous faisions justice nous-mêmes sans se soucier d’être juste. La devise dominant notre esprit lors du moment de faire justice était “œil pour œil, dent pour dent”. Dans ce cas nous raisonnions avec seul but de nous venger. Si une personne nous faisais du mal ou outrepassait la loi, nous nous rendions justice en lui infligeant la sanction que nous voulions qu’elle soit juste ou non. Ce sont nos sentiments qui nous guident et la plupart de nos décisions sont donc orientées dans l’optique de nous venger : nos sentiments nous empêchent d’être impartial.

En effet, nos sentiments nous empêchent d’être impartial et c’est pour cela que l’institution de la Justice a été créée par l’Etat. Elle juge chaque personne ayant commis un crime dans l’impartialité la plus totale et donc elle est le plus juste possible dans sa sanction infligée. C’est ainsi que Kant disait :

“Ce qui est juste est quelque chose d’égal”.

Autrement dit, la sanction infligée par la Justice tient compte du crime ayant été commis pour que la sanction y soit équivalente. Tout ceci est synthétisé dans l’allégorie de la Justice. En effet, l’allégorie de la Justice est représentée par une femme tenant une balance, une épée et qui a les yeux bandés. La balance pour l’égalité, l’épée pour les sentences que peut infliger la Justice et les yeux bandés pour l’impartialité.

Photo: visualhunt

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La vengeance ou la justice ?"

Notify of
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
PROF
Admin

Autrefois, nous résolvions la majorité de nos problèmes grâce à la loi du talion.

Auriez-vous une indication plus précise de cette époque ? Votre affirmation n’est-elle pas historiquement un peu simpliste ?

Cécile Ricard
Invité

Comme toujours la réponse dépend du temps et du lieu.
Le droit romain fixe déjà des peines, tandis qu’en Sicile à l’époque normande, le nouveau pouvoir essaye d’interdire la vengeance individuelle, toujours pratiquée. Toujours au Moyen-âge, l’Eglise réforme sa justice en inventant l’inquisition, fondée sur l’aveu pour remplacer le jugement de Dieu ou ordalie… la rationalité mènera au développement de l’usage de la torture et à l’augmentation des condamnations…. plus juste ? plus injuste ?

Eliot_G
Membre

je pense qu’un développement plus approfondi de pourquoi la vengeance n’est pas une bonne idée est nécessaire. Par exemple que la vengeance peut dégéner ou tout simplement créer un cercle interminable comme nous le voyons dans les films The Godfather de Francis Ford Coppola.

Athéna_B
Membre

Dans le cas d’un procès en correctionnel, pensez-vous réellement que la justice juge un crime dans la plus grande impartialité ? Le verdict finale n’est pourtant que le résultat d’un seul jugement, d’un seul homme (ou femme). Certains facteurs ne pourraient t’ils pas influencer la dureté de la sanction ? (comme l’humeur, ou le vécu personnel du juge)

PROF
Admin

Le verdict final n’est pourtant que le résultat d’un seul jugement, d’un seul homme (ou femme).

Oui, mais le juge rend son jugement d’après les éléments du procès et des débats. Ce n’est quand même pas une décision arbitraire. La procédure est décrite ici (pour la France).

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer