Mourir pour des idées

Suite aux attentats survenus à Bruxelles le 22 mars 2016, je me suis posé la question suivante : “cela a t-il un sens de mourir pour une cause ?”. Dans un premier temps, je me suis rendue compte, en réfléchissant à cette question, que cela avait toujours existé : les chevaliers mouraient pour l’honneur, les soldats mouraient pour leur patrie il y a 100 ans encore, etc. Cela est-il un hasard ou y a-t-il réellement chez l’homme une valeur associée à sa mort ? Puisqu’il faut bien mourir un jour ne vaut-il pas mieux s’assurer que notre mort serve à quelque chose? Faut-il réellement être désespéré pour recourir à cette voie ? J’en suis très vite arrivée à l’idée que tout dépendait de la cause. Il semble que le sacrifice ait du sens pour le sacrifié s’il sert quelque chose de plus grand que nous-mêmes : la justice, l’humanité, le progrès, la civilisation. Finalement qui suis-je pour juger de la valeur d’une cause ?

J’accepte tout à fait cette idée du sacrifice en émettant une condition cependant : dans la lignée de Ruwen Ogien, philosophe français défenseur d’une éthique minimale, je pense que le consentement est un critère essentiel. En effet, dans son livre intitulé Éthique aujourd’hui : minimalistes et maximalistes, Ogien défend l’idée selon laquelle le critère du consentement est un critère moral nécessaire qui permet d’éviter une morale paternaliste. Selon cette théorie, le sacrifice n’est donc honorable que dans la mesure où il ne fait pas de victime innocente.

Cela dit, je me pose réellement la question de savoir si c’est la façon la plus efficace de servir une cause. En effet je pense qu’il vaut mieux vivre toute une vie à combattre l’injustice que de sacrifier des années de combat pour une mort dont on ne saura jamais si elle a changé les choses. Seule l’histoire nous dira si une telle mort a eu de l’importance.

jesus-1226391_960_720Mais finalement comment explique-t-on le fait que quand on pense aux héros qui nous ont marqué, on pense plus à Mandela ou Gandhi qu’à des gens (restés inconnus) immolés sur une place publique ? Comment se fait-il qu’on se rappelle plus des gens qui se sont battus pour leurs causes que de ceux qui se sont suicidés ou sacrifiés pour qu’on y prête attention ? Je pense que mourir pour une cause est honorable dans certaines conditions, mais que cela ne fera jamais le poids face à des années de combats pour nos convictions. Ou, comme l’a dit Brassens avant moi :

“Mourir pour des idées d’accord, mais de mort lente”.

 

image : pixabay

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Mourir pour des idées"

Notify of
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Josefien_L
Membre

Article trés bien rédigé, de bonnes remises en question et beaucoup de références!

Benoît_P
Membre

Suite aux attentats survenus à Bruxelles le 22 mars 2016, je me suis posé la question suivante : “cela a t-il un sens de mourir pour une cause ?

Pensez vous que les victimes des attentas du 22 mars sont morts pour une cause? Si oui, pour laquelle?

les soldats mouraient pour leur patrie, il y a 100 ans
encore

J’ai du mal a saisir le sens de cette phrase : insinuez vous ici que les soldats de nos jours ne meurent plus pour leur patrie ?

Thiên-Lân_B
Membre

Article manquant cruellement d’arguments, vous donnez principalement votre avis, qui malheureusement du à certaines fautes d’orthographe évidente est dur à prendre au sérieux. Je vous recommanderai d’utiliser Scribens.
Vous dites également que, nous connaissons mieux certaines personnes comme Mandela ou bien Ghandi contrairement à certaines personnes qui se seraient sacrifiées en public pour leurs causes. Vous omettez de préciser que, contrairement aux personnes se sacrifiant, Gandhi et Mandela étaient leaders de leurs groupes respectifs.
De plus, si votre culture générale est plus élève que votre niveau orthographique, vous connaissez surement Jeanne D’Arc, brûlée sur une place publique. .

Giorgio_D
Membre

Mon commentaire n’est absolument pas publié pour soutirer des points mais je voulais vous informer à propos d’un super auto-correcteur à 100 € qui s’appelle Antidote et qui est certainement mieux que Scribens. Pour ce prix c’est vraiment rentable !
Ps: ceci n’est pas un placement de produit.
Bonne journée TL.

Eliot_G
Membre

je pense qu une propagande aussi flagrante soit venu de l influence des medias qui promouvoient l utilisations d antidote. Autrement dit vous n êtes qu un mouton cherchant a faire partie de cette société surcapitaliste.

PROF
Admin

Oui, merci je l’utilise depuis des années 🙂

PROF
Admin

Thiên-Lân,

si votre culture générale est plus élève que votre niveau orthographique

Outre une faute d’orthographe, cette remarque s’éloigne inutilement de la critique constructive. Merci de conserver de la courtoisie dans les échanges d’idées.

Marie P
Membre

Intéressant. En effet, pour les kamikazes, cette cause est noble. Alors que pour nous et une grande majorité, il est évident qu’elle ne l’est pas. Une cause nous semble donc noble en fonction de notre éducation et de notre environnement , éléments qui affecteront par la suite notre personnalité.

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer