Le meurtre pardonné par le Président, est-ce normal ?


Le cas de Jacqueline Sauvage fut une affaire très médiatisée et cela attira mon attention.

Afin de mieux comprendre les enjeux du débat, voici un bref résumé de l’incroyable et horrible histoire de Jacqueline Sauvage.

Mme Sauvage, 68 ans, a tué son mari on 2012 en lui tirant dans le dos avec un fusil, mais vous quelles furent les raisons de son acte meurtrier, ce sont les suivantes 

  • Son mari l’avait à plusieurs reprises abusé sexuellement ainsi que ses enfants.
  • Le mari était aussi un alcoolique qui usait de la force sur sa femme.
  • L’élément qui a poussé Jacqueline à l’acte est le suicide de son fils à cause du père.

Elle fut condamnée à 10 ans de prison lors de son appel, mais fut gracier par Mr. Hollande et eu droit à la liberté conditionnelle.

Deux questions se présentent à moi : avait-elle le droit d’ôter la vie à son mari malgré les circonstances ? Et dans un pays démocratique est-ce normal que le président ait le droit de gracier à sa guise?

Afin de répondre à, cette question, nous devons peser le pour et le contre avant de prendre une position, nous devons analyser et réfléchir afin de fonder une opinion élaborée et construite sur cette histoire.

Premièrement, nous devons comprendre comment la victime devient criminelle :

  • Les circonstances sont dans ce cas extrêmes.
  • Cet homme a violé ces enfants et pour une mère, je vous laisse imaginer la souffrance.
  • Cette femme est âgée et n’avait pas les moyens pour se défendre face à un mari violent et agressif.
  • Son fils s’est suicidé suite à leur situation familiale ce qui prouve que leur famille était sans dessus dessous.

 

Mais nous devons aussi obéir à des principes moraux :

  • Nous n’avons pas le droit d’ôter la vie de qui que ce soit, c’est le crime ultime, et dans ce cas Jacqueline a appliqué sa propre loi sur son mari en lui imposant la peine capitale. De plus, son acte ne respecte même pas la loi du talion « Œil pour œil, dent pour dent ».

Deuxièmement, nous devons analyser les bienfaits de la grâce :

  • De nos jours les présidents élus représentent le peuple et agiront en conséquent.
  • Dans un cas d’injustice, le Président peut y remédier.

 

Mais, évidemment, il y a aussi des désavantages à la grâce :

  • Les Français se sont révoltés en 1972 pour être libres de la monarchie absolue et avoir une justice équitable, car avant le roi avant un contrôle total de la justice et aujourd’hui le président peut toujours faire recourt à ce pouvoir. Un nombre incalculable de gens sont morts pour cette égalité qui est aujourd’hui n’est pas respectée.
  • Si un Président aux idées folles, racistes… venait au pouvoir, il pourrait en abuser. Voici un exemple afin de souligner ce propos : si un Président comme  Marine Le Pen raciste montait au pouvoir, il pourrait gracier toutes les personnes accusées d’acte racistes, d’antisémitisme,… car de toute façon, il est le Président.

En mon opinion, vu les circonstances et l’âge de cette pauvre dame son acte est certes impardonnable, mais elle a le droit à la liberté. Je ne suis pas contre la grâce, mais j’ai peur que si un Président fou monte au pouvoir le pays serait sens dessus dessous, imaginé la même chose en Amérique avec Donald Trump.

Image : Hadock_ via Visual Hunt / CC BY-NC-ND

 

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Le meurtre pardonné par le Président, est-ce normal ?"

Laisser un commentaire

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nikolas_D
Membre

Mais la mère était-elle une sainte ? N’avait-elle jamais commis d’acte reprochable ? Selon la loi, si la personne n’agit pas en légitime défense, il est défendu de tirer sur quelqu’un d’autre…
Après d’autres questions se posent :
– La vieille dame avait-elle encore toute sa tête ?
– Était-elle sous l’influence de substances illicite ?
-Agissait-elle par vengeance personnelle ?
Sans prendre tous ces facteurs en compte, je trouve cette décision du président de la République très hâtive et peu réfléchie…

Eliot_G
Membre

Hormis le titre très peu accrocheur nous retrouvons beaucoup d’erreurs d’orthographe et de ponctuation. De plus vous dîtes que à quoi faites vous référence ici ? Une telle révolution n’a jamais eu lieu.

PROF
Admin

De plus vous dîtes que à quoi faites vous référence ici ?

Cette question n’a pas de sens. Voulez-vous bien préciser ? Merci.

Martim_B
Membre
son acte est certes impardonnable, mais elle a le droit à la liberté Vous exposez clairement les motivations de Jacqueline Sauvage mais vous n’expliquez pas pourquoi vous estimez qu’elle a droit à la liberté. Pensez-vous que ses motivations justifient ses actes? Si oui, cela ne voudrait-il donc pas dire que vous êtes d’avis que l’on peut se faire justice soi-même? Reprenons le commentaire de Niko dans lequel il dit: Selon la loi, si la personne n’agit pas en légitime défense, il est défendu de tirer sur quelqu’un d’autre Jacqueline Sauvage n’avait donc pas le droit de tuer son mari car ses motivations ne correspondent pas à de la défense légitime. Cela entraîne que son acte était un crime et qu’elle est une criminelle qui doit être jugée et traitée de la même façon que tout autre criminel. Le grâce du Président est comme un pardon, qui peut être interprété presque comme une autorisation. Si cette femme qui a commis un meurtre est pardonnée, toute autre personne ayant commis un crime et présentant des motivations du niveau de celles de Jacqueline Sauvage ne devrait-elle pas être elle aussi pardonnée? Personnellement, je trouve qu’on ne peut se faire justice soi-même tout d’abord… Read more »
Thiên-Lân_B
Membre

Dans certains systèmes, un président n’a pas forcement besoins d’obtenir la majorité des votes. Adolf Hitler a accède au pouvoir sans obtenir la majorité des votes.

Martim_B
Membre

En effet, vous avez raison. Corrigeons cela à une majorité relative.

Justin_H
Membre

Article relativement intéressant qui, à mon sens, est d’avantage à titre explicatif qu’argumentatif. Peut-être auriez-vous pu élargir votre opinion un peu plus…

j’ai peur que si un Président fou monte au pouvoir le pays serait sens dessus dessous, imaginé la même chose en Amérique avec Donald Trump.

J’ai approximativement saisi le sens de votre phrase, même si il y a à mes yeux un problème de syntaxe en deuxième partie de phrase. Cependant, pourriez vous éclaircir votre idée? Croyez-vous réellement qu’un homme avide de pouvoir et riche tel que Trump puisse accéder au pouvoir en République Française?

Thiên-Lân_B
Membre

Bonjour
Bon billet de blog.
Vous jugez Donald Trump, vous le prétendez fou, mais quelles sont vos preuves pour ces affirmations ?
Les médias américains sont malheureusement, loin d’êtres fiables sur le sujet, ces dernier étant principalement contrôlé par 6 groupes (+90 % des médias américain). On ne peut se baser sur leur informations, car si ils préféreraient un autre candidat, ils essaieraient de décrédibiliser Donald Trump, en l’étiquetant de fou.
Les médias restants, quand à eux, ne sont certainement pas plus fiables: ces derniers ne font que relayer ce que disent les médias principaux dominants.

Je me permets donc de vous demander : avez-vous véritablement une idée de qui est Donald Trump? Avez-vous vu une majorité de ses discours, connaissez-vous ses principes et idéologies ? Où êtes-vous simplement en train de répéter le discours des médias qui essaye de le décrédibiliser, comme un élève apprenant par cœur son cours, incapable de le comprendre ?

Bonne soirée ,

Martim_B
Membre
Thiên-Lân, vous faites une remarque très pertinente. Vous avez entièrement raison dans la mesure où il faut toujours se méfier des médias. Cependant, je pense que c’est plutôt vous, et non Julien, la personne mal renseignée au sujet de Donald Trump. Vous suggérez que l’opinion de Julien est influencée par 6 groupes médiatiques représentant 90% des médias américains. Cependant, vous ignorez le fait que les 6 groupes ne partagent pas tous les mêmes opinions et sont donc biaisés de façons différentes. Par exemple, Fox, considérée comme une chaîne républicaine, ne partage pas du tout le même avis que msnbc, chaîne de télévision dont certains programmes sont complètement anti-GOP, notamment le Rachel Maddow Show. Même si la plupart des médias semblent s’opposer à Donald Trump, il faut tenir compte de certaines chaînes, journaux et revues soutiennent Donald Trump et vendent ses idées. Par ailleurs, si vous étiez au courant de ce qui se passe actuellement aux États-Unis, vous ne compareriez pas Julien à un élève qui apprend ses leçons par coeur car il suffit d’écouter Trump pendant quelques minutes (sans commentaires de la part des médias) pour se rendre compte du danger qu’il présente pour son pays et le monde en… Read more »
Estelle_M
Membre

Bien répondu, Martim! Une réponse construite, remplie de connaissances.

Lara_H
Membre

Merci pour ce billet très instructif et intéressant ! Néanmoins, je ne suis pas tout à fait du même avis que vous. En admettant qu’on accepte le principe de la grâce présidentiel, à partir de quel moment un criminel a-t-il le droit de l’avoir?
Comme dirait Rousseau : « l’homme est bon par nature », cela veut donc dire qu’ils ont tous des circonstances atténuantes, n’est ce pas? Donc dans quel cas le président peut-il intervenir? Quelles sont les délimitations de son intervention? Le critère de médiatisation d’une affaire (que vous avancez vous-même) est-il légitime?

Martim_B
Membre

Je ne crois pas avoir compris ce que vous essayez de dire par ce commentaire ni votre position sur le sujet de la grâce présidentielle. Pourriez-vous m’éclaircir sur vos propos?

PROF
Admin

Nous trouverons une mise au point ici : Qu’est-ce qu’une grâce présidentielle ?

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer