L’universalité des droits de l’homme est-elle vraiment réaliste?

En 1948 a été signée la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris, officialisant les droits fondamentaux de l’homme. Ce document sert comme protection, comme branche à laquelle l’homme peut se raccrocher en tombant de la falaise des injustices. Il donne entre autres un droit naturel, universel et établi une certaine égalité entre chacun de nous. Mais cette déclaration, principalement influencée par les valeurs de l’Occident, est-elle actuellement respectée partout dans le monde ?

Tout d’abord, le terme d’universalité prend ici un sens assez concret : c’est ce qui serait valable absolument, sans aucune exception. Que l’enfant naisse en Europe ou en Afrique, il devrait donc posséder les mêmes droits. Le problème qui intervient ici est la différence de culture, car cela implique donc des valeurs différentes. Il y a donc un paradoxe dans le nom de ce document : la Déclaration universelle des droits de l’homme. Par exemple, l’Arabie Saoudite se justifie justement avec cette différence de culture et donc d’organisation sociale et politique différente.

Le plus dérangeant est que ces pays ne respectant pas la Déclaration sont en relation avec ceux qui adhèrent à ce code (relation économique, le plus souvent). Un exemple qui est survenu il n’y a pas longtemps (mars 2016) en France est la remise de la légion d’honneur par François Hollande au prince héritier d’Arabie saoudite. Cette cérémonie a bien sûr été faite dans le dos des médias et n’était pas inscrite dans l’agenda officiel du site de l’Élysée. Comment se fait-il que le prince héritier d’un État ayant refusé de signer la Déclaration des droits de l’homme, ayant commis 70 exécutions entre janvier et mars (ce nombre est sûrement plus élevé aujourd’hui, il était de 153 en 2015) et où la position de la femme en société est nettement inférieure à celle de l’homme, ait le privilège de recevoir un des titres les plus élevés en France, nation qui a pourtant connu une révolution violente pour accéder à ces droits ? Selon le président français, qui a pourtant affirmé être féministe, il s’agit d’une “tradition”.

Rating: 4.0. From 1 vote. Show votes.
Please wait...

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’universalité des droits de l’homme est-elle vraiment réaliste?"

Notify of
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
PROF
Admin

Merci Baptiste pour ce billet. Cependant, pourriez-vous clarifier votre titre ? En effet, dans le texte de votre billet pour ne parlez pas explicitement du « prétexte ». Pourriez-vous clarifier ?

PROF
Admin

Voici une chronique radio (France Culture) récente très intéressante relativement à votre billet : « Les droits de l’homme ne sont pas une marotte occidentale ». Voici la conclusion de cette chronique de Brice Couturier :

les droits de l’homme n’appartiennent pas à l’Occident – à qui il arrive aussi de les violer, voyez Guantanamo. Ils n’opposent pas l’Occident moderne au Sud traditionnel. Il s’agit d’un conflit qui a lieu au sein de chaque culture. Il faut choisir son camp.

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer