Vous avez dit complots ?

Qu’entendons nous par “théorie du complot” ?

Il s’agit de l’explication d’événements découlant de plans qui obéissent à un certain modèle, nés de machinations “astucieuses” d’un certain groupe d’individus.

« C’est l’opinion selon laquelle l’explication d’un phénomène social consiste en la découverte des hommes ou des groupes qui ont intérêt à ce qu’un phénomène se produise (parfois il s’agit d’un intérêt caché qui doit être révélé au préalable) et qui ont planifié et conspiré pour qu’il se produise” -Karl Popper, The Conspiracy Theory of society (…).

Mais alors d’où nous vient une telle fascination pour les théories du complot ?

Elle provient de plusieurs choses :

  • La conception de la société par l’homme moderne comme étant compréhensible *. Le bien et le mal étant divisés en deux parties bien définies. On peut donc les identifier, les analyser et donc y résister plus facilement.
  • Le besoin éprouvé par l’homme d’être diffèrent, spécial, avec la fierté de penser que l’individu qu’il est, est capable d’un raisonnement supérieurs à ceux de ses congénères. Il ne serait donc pas sujet à l’endoctrinement.

Se pensant responsables de dénoncer et d’avertir la population des dangers qu’ils croient existants, ces dénonciateurs de complots se renvoient une image avantageuse et positive de leurs personnes, tels des héros volant au secour de l’Humanité. Notons tout de même que leurs actions sont poussées par une volonté de bien faire.

*Selon Hannah Arendt, l’homme serait en constante recherche de certitudes qui permettraient d’éclaircir et d’analyser son monde.

Notre cerveau serait-il donc enclin à adhérer davantage que nécessaire à ces théories ?

Ce n’est pas le cas de tous les “esprits”. En effet, d’après une étude menée en Amérique après l’incident du 11 septembre,il semble que la réceptivité quant à l’existence de conspiration est plus forte chez les gens instruits ou ayant un niveau d’études élevé que chez d’autres qui seraient moins erudit. Ce résultat peut être expliqué par le fait que l’éducation et la connaissance permettent une ouverture d’esprit et une curiosité plus exacerbées, ce qui amène à une acceptation plus rapide d’explications qu’ils leurs sont proposées.

De plus il semblerait que notre système cognitif soit prédisposé à ne saisir dans les renseignements qui lui sont donnés seulement ceux en accord avec nos convictions et nos opinions “d’origines”. Ce qui aurait pour conséquence de nous porter préjudices en écartant les informations, qui, elles, pourraient rendre invalides certaines théories. Ce phénomène se nomme : le biais de confirmation, et selon le scientifique Hugo Mercier, il pourrait être création de l’évolution…

Pour conclure, il est normal de se questionner sur des “réalités dissimulées” puisque celles-ci nous sont décrites et rapportées avec abondance et précision. Même le gouvernement Français se lance dans cet engouement pour les complots… Malheureusement, l’enrôlement dans des théories complotistes poussé à l’extrême peuvent entraîner des “croyants” à vivre en autarcie complète : les mouvements sectaires ( voir le billet de CONSTANCE LAURIOUX).

Mes sources : 

– http://stopmensonges.com/pourquoi-nous-ment-on/ 

– Science et vie n°1187.

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer