L’avortement est-il moral ?

L’avortement met fin à la vie d’une entité humaine, mais peut-on le considérer comme un “meurtre” ? L’avortement est moral si la maxime de celui-ci n’est pas égoïste.

“Une action accomplie par devoir tire sa valeur morale non pas du but qui doit être atteint par elle, mais de la maxime d’après laquelle elle est décidée” — Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs. 1785

Un avortement effectué pour permettre le bien-être de l’enfant, par exemple si la mort est préférable à une vie mal traitée du bébé, ce serait dans ce cas, moral et éthique que de supprimer la vie de l’embryon.
En d’autres termes, si les raisons et la maxime d’une action, le pourquoi d’une action et non pas son but, sont morales et éthiques, l’avortement n’est en aucun cas, immoral voire criminel. Or cela dépend de la situation dans laquelle se trouve le protagoniste. Avant tout, il faut savoir si on considère l’enfant comme un être vivant à part entière ou un membre provisoire du corps de la femme enceinte. On doit donc prendre en compte le niveau de développement de l’enfant.
Plusieurs facteurs considérables doivent aussi être analysés pour savoir si l’acte a une valeur morale ou non. Prenons l’exemple d’une femme qui par des principes personnels ne veut pas prendre de protections lors de relations sexuelles, et donc fait le choix d’utiliser l’avortement pour éliminer ses enfants, est-il moral d’appliquer cette méthode alors que l’utilisation antérieure de protections aurait pu être envisagée ?
Peut-on considérer un avortement immoral si la mère de l’enfant décide d’avorter, car les moyens pour mener à bien la vie de l’enfant ne sont pas présents ?
Peut-on considérer un avortement immoral si la mère décide d’avorter si elle a subi un viol ?

L’importance ne se trouve pas dans l’acte de l’avortement, mais dans la raison ou la maxime au nom de laquelle il est effectué. Selon Kant, l’action morale, est fait par principe, c’est à dire par bonne volonté.

“De tout ce qu’il est possible de concevoir dans le monde, et même en général hors du monde, il n’est rien qui puisse sans restriction être tenu pour bon, si ce n’est seulement une BONNE VOLONTÉ.” — Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs. 1785

Il est donc moral d’avorter si la raison de l’avortement est juste, éthique, et permet d’agir avec altruisme, en mettant la vie du bébé en premier lieu, par exemple, si un médecin détecte des symptômes futurs sur le bébé, qui le rendrait aveugle, sourd, trisomique et déformé physiquement, il ne serait pas immoral d’utiliser la méthode de l’avortement, car la vie de l’enfant serait exécrable pour l’individu.

En conclusion, un avortement a lieu d’être si celui-ci est moral, il a donc lieu d’agir en fonction de la raison de l’agissement et non pas son but, s’il est effectué au nom de la bonne volonté, pour l’enfant en premier lieu.

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "L’avortement est-il moral ?"

Laisser un commentaire

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dufour_G
Membre

Tu dis que l’avortement est moral si on le fait pour la raison et non le but. La raison qui nous pousse à avorter ne doit pas être égoïste, mais juste pour l’embryon. C’est intéressant, car les gens ont tendances à penser à eux et à ce que leurs vies vont devenir s’ils ont un enfant. Effrayés, ils peuvent prendre la solution facile : l’avortement. Par contre, certains oublient la raison de choisir l’avortement. La raison qui les poussent à faire cela est-elle moralement juste ?
Cependant, j’avais une question: que penses-tu du point de vue de Donald Trump et des méthodes utilisées pour le faire respecter ?

Bélanger_J
Membre

L’avortement est-il vraiment une solution « facile » ? Par exemple, une femme essaye d’être enceinte depuis longtemps, elle le devient et finalement, le médecin lui apprend que son enfant aura une maladie incurable qui le suivra tout au long de sa vie. Je crois que l’avortement n’est jamais un acte facile à réaliser pour la personne qui choisit de l’exécuter.

Boivin_S
Membre
Salut Adrian, Tu dis que l’avortement est moral si c’est pour le bien de l’enfant (en mettant ses conditions de vie en priorité). Je trouve intéressant que tu mentionnes les raisons médicales de pourquoi des parents avortent leur enfant. Par exemple, la trisomie, le fait qu’il soit aveugle, sourd, etc. Cependant, selon moi, je ne pense pas qu’un enfant qui vient au monde avec ces problèmes de santé aura une vie <>. Personnellement, les raisons médicales ne devraient pas être une raison de faire avorter son enfant. Tout le monde a le droit à la vie. Ce n’est pas parce qu’un enfant est sourd qu’il sera moins heureux qu’un enfant sans malformation ou qu’il donnera moins d’amour autour de lui. Je pense que si tout le monde avorte leur enfant avec des malformations, il n’y aura pas de diversité. De plus, avec les progrès scientifiques qui vont à une vitesse folle, il ne serait pas étonnant que, par exemple, après qu’une mère ait fait avorter son enfant aveugle, quinze ans plus tard, les scientifiques trouvent la solution pour donner la vue aux non-voyants. J’ai donc une question pour toi: est-ce qu’un monde serait mieux diversifié avec des personnes atteintes de… Read more »
St-Hilaire_L
Membre
Bonjour Adrian! J’aime bien ton article, car il m’amène à me questionner fortement sur ma propre opinion par rapport au sujet de l’avortement. En général, je suis parfaitement d’accord avec toi sur le fait que l’avortement est éthiquement correcte si la raison de ce choix est justifiable. Par exemple, il me semble tout à fait correcte qu’une femme enceinte suite à un viol veule éviter à l’enfant de grandir tout en sachant qu’il est issu d’une relation sans amour. Pour elle aussi, cet enfant ne serait peut-être pas aussi facile à accepter qu’un autre qu’elle aurait vraiment désiré, considérant toutes les circonstances traumatisantes entourant sa création. Par contre, je me demande sur quoi tu te bases pour dire que la vie d’un enfant handicapé serait exécrable… Tu parles, entre autres, de la trisomie. Bien évidemment, ce ne sont que des statistiques émises par le Collectif des Amis d’Eleonore (créé en février 2010, par des parents d’enfants porteurs de la trisomie 21), mais selon leur analyse, 96% des gens du grand public interrogés pensent que le plus important pour une personne trisomique est d’être aimée comme elle est. Et toutes les personnes trisomiques interrogées ont affirmé être heureuses. Et je m’appuie… Read more »
Sébastien
Invité

Tu dis que l’avortement est moral si la raison est juste et éthique.C’est intéressant , car plusieurs personnes peuvent penser que si tu as une raison valable c’est moral d’avorter.Cependant, peut-être que cet enfant aurait été un Astronaute, un infirmier ,etc , selon moi, ce n’est pas quelque chose a faire si la femme ne peut pas élevé un enfant atteint d’un maladie

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer