L’euthanasie dans le monde d’aujourd’hui

Le mot euthanasie est composé du préfixe eu (bien) et du terme thanatos (mort). Il signifie donc «bonne mort». L’euthanasie peut être définie comme un acte visant à provoquer le décès d’un malade afin de lui éviter la souffrance. Si une personne effectue le dernier acte qui cause intentionnellement la mort d’un patient, l’euthanasie s’est produite. Par exemple, donner à un patient une injection létale ou mettre un sac en plastique sur sa tête pour l’étouffer serait considéré comme l’euthanasie.

D’autre part, si la personne qui meurt effectue le dernier acte, le suicide assisté a eu lieu. Ainsi, un suicide assisté est effectué si une personne avale une surdose de médicaments qui a été fournie par un médecin dans le but de causer la mort.

Les avis concernant l’euthanasie sont partagés, à travers les années plusieurs questionnaires ont été réalisés et nous constatons qu’une grande majorité de la population dit être d’accord avec cette pratique et qu’en position d’extrême souffrance ils seraient favorables à ce qu’on les aide à mourir. Cependant, il reste une minorité qui se dit être contre cette pratique mais ceci est généralement dû aux croyances religieuses.

A présent on parle plutôt d’une mort provoquée pour épargner au malade des souffrances physiques ou mentales.

 

Les arguments en faveur de l’euthanasie :

  • Il est préférable de mettre fin à la vie d’une personne qui souffre terriblement.
  • L’homme étant le seul propriétaire de son corps est le maître de sa vie, c’est à lui de décider s’il souhaite y mettre un terme.
  • L’euthanasie permet d’éviter la dégradation de l’individu, la maladie détruit l’image d’une personne auprès de ces proches ou d’elle-même.
  • Il n’est pas agréable pour une personne de se sentir comme un fardeau et d’avoir constamment besoins de l’aide d’autrui.

Les arguments contre l’euthanasie :

  • Les religions influencent les pensées des individus, la plupart des religions sont contre cette pratique : Dieu donne la vie c’est donc à lui de la reprendre.
  • Étant donné que le patient souffre il n’est peut- être pas apte à prendre des décisions raisonnées
  • Il serait injuste de prendre une telle pratique sur un malade inconscient sans avoir son avis
  • Certains médecins considèrent que les progrès en matière de soins palliatifs rendent l’euthanasie inutile
  • L’euthanasie est une solution de facilité

Les personnes malades seraient dans une situation confortable si elles pouvaient avoir la possibilité de gérer eux même leur mort ?

Mourir reste l’événement le plus traumatisant de la vie. La mort devient plus traumatique si celle ci se déroule selon ses propres conditions. Les personnes fragiles et malades qui sont forcées d’attendre jusqu’à ce que la maladie mine leur dernière énergie  sont obligées de subir une humiliation inhumaine. il serait de loin plus indiqué pour ces personnes de gérer eux même leur manière de mourir, de prendre elles-mêmes leur propre décision, et de décider lorsqu’elles croient avoir assez de la vie.

Nous avons l’affaire Chantal Sébire (voir cet article du journal Le Monde), une enseignante française atteinte d’une tumeur rare du sinus et de la cloison nasale à 52 ans. Défigurée par cette maladie incurable. Cette tumeur était source de douleur atroce, six mois avant sa mort Chantal perd l’odorat , le goût et enfin la vue. Elle réclame donc la mort , « le droit de mourir dans la dignité » à la justice et au Président de la République Française. Le 17 mars 2008 après le rejet de sa requête par le tribunal de grande instance à Dijon, Sébire est retrouvée morte à son domicile suite à une ingestion massive de barbiturique . Son décès précède d’un combat médiatique qui avait relancé le débat sur la délicate question de l’euthanasie. Aujourd’hui, l’euthanasie est devenue un problème de société : elle concerne chacun de nous, mais aussi les institutions associatives, médicale, religieuses et politiques.

“Dying is not a crime.”
Jack Kevorkian

Source utilisée : http://www.euthanasia.com/index.html ; images : CC BY-SA 3.0 NY et « Euthanasia » par Alberto Biscalchin.

No votes yet.
Please wait...

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "L’euthanasie dans le monde d’aujourd’hui"

Notify of
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alicia G
Invité
Bonjour, Vous ditez que l’euthanasie est une « bonne mort » et que d’après ce que j’ai lu, vous êtes pour l’euthanasie. C’est intéressant, car vous avez écrit les arguments qui expliquent pourquoi nous sommes pour ou contre l’euthanasie. Vous avez également mis un exemple qui touchait une femme de 52 ans et qui voulait mourir dû aux souffrances qu’elle vivait. Votre article est très intéressant et soulève beaucoup de questions. Cependant, je trouve que les méthodes utilisés pour l’euthanasie ne sont pas très abordées dans ce texte et ce qui m’interroge beaucoup, c’est la méthode utilisée avec un sac de plastique. J’ai fait quelques recherches et je n’ai pas vu de procédures utilisant un sac de plastique qui permet de tuer le patient en l’étouffant. D’après ce que j’ai lu, l’euthanasie se fait souvent par une injection que le médecin fait ex de produits : travium, pavulon pantobarbital, etc. ou par la bouche (ex. : Chlorure de potassium). Mon point de vue c’est que cette technique est inutile (surtout si la personne souffre plus longtemps) et ressemble à une méthode pour commettre un meurtre. Alors si vous aviez la source ou vous croyez avoir pris l’information , j’aimerais l’avoir s’il vous… Read more »
Millie Vaillancourt
Invité

Salut Urszula!

Tu dis qu’il est préférable de mettre fin à la vie d’une personne qui souffre terriblement, donc a «le droit de mourir dans la dignité». C’est intérressent de lire l’affaire de Chantal Sébire qui est une histoire bien touchante.
Cependant, si nous légalisons le droit à l’euthanasie, qu’elles seraient les conditions pour y avoir accès ? Comme tu as mentionné, certaines personnes souffrent térriblement, mais si une personne souffre d’une dépression aura-t-elle accès à l’euthanasie ? Comme tu as dit l’homme est le seul propriétaire de son corps et le maître de sa vie , mais si cette personne n’a plus le contrôle de son mental je ne crois crois pas que l’euthanasie serait la bonne solution.

-Millie Vaillancourt

Cotton_H
Membre

Tu dis, comme pour le cas de Chantal Sébire, que les gens qui font recours à l’euthanasie veulent une mort en dignité. Mais comme certains grands philosophes disent : «N’est-ce pas aux autres êtres humains de le refaire sentir digne ? ». C’est intéressant, car est-ce qu’on peut considérer que la mort en toute dignité est un prétexte pour avoir recours à l’euthanasie ? C’est aussi intéressant, car je croyais que la majorité de la population était croyante, ce qui en faisait une pratique «tabou».

Cependant, l’étymologie du mot euthanasie étant : bonne mort, est-ce vraiment correct de considérer que de mettre un sac de plastique sur la tête d’une personne est une bonne manière de l’euthanasier ?

Zachary Maranda
Invité

Salut Urszula,
Tu dis qu’il n’est pas agréable pour une personne de se sentir comme un fardeau et d’avoir constamment besoin de l’aide d’autrui. C’est intéressant, car ton texte m’a permis de me poser des questions que je ne m’étais jamais posé auparavant. Cependant,
nous avons la responsabilité de nous aimer et de nous soutenir les uns les autres de sorte que personne ne se sente jamais obligé de demander l’euthanasie ou le suicide assisté parce qu’il se sent un fardeau. Selon le site internet, (http://www.cqv.qc.ca.) la principale raison pour laquelle les personnes demandent de hâter leur mort est la crainte de devenir un poids inutile. Personnellement, je pense que l’on devrait plutôt les convaincres qu’ils ne sont pas inutiles.Nous devrions les consoler, les encourager et les réconforter.Je pense qu’il faut traiter ces gens avec compassion.

– Zachary Maranda

Gonzalez_S
Membre
Bonjour, tu dis qu’une grande majorité de la population est d’accord avec la pratique de l’euthanasie et qu’en position d’extrême souffrance il serait préférable d’aider la personne à mourir. Affirmation avec laquelle je suis tout à fait en accord. Pour une personne qui les médicaments ne soulagent plus ses douleurs le meilleur choix est surement de mourir. Ton article est très intéressant, car tu montre les points positifs, ainsi que les points négatifs et dans ceux-ci tu montres les valeurs et les motifs religieux pour les quels une personne peut trouver positive ou négative l’euthanasie. Cependant, tu dis que les personnes très malades sont les plus indiquées pour gérer leur manière de mourir, de prendre elles-mêmes leurs propres décisions et de décider lorsqu’elles croient avoir assez de la vie. Même si cela serait le plus juste, on ne peut pas laisser n’importe qui décider comment et quand mourir. Des malades mentales, un souffrant sur un «coup de tête» ou même juste quelqu’un en dépression pourrait prendre le décision de mourir lorsque dans un état conscient n’aurait jamais prit cette décision. Donc, pour cette raison je suis en accord avec les exigences du gouvernement du Québec concernant l’aide médicale à mourir… Read more »
Romain Meurat
Invité
Bonjour, Je trouve dans un premier temps que l’introduction est très pertinente et aborde de façon claire et précise le sujet. Même si je trouve que l’exemple du sac sur la tête du patient est quand même un cas extrême, qui est visible rarement dans l’euthanasie. Ensuite, il est important de donner l’avis général de chaque individu qui est sûrement partagé comme tu l’as précisé. Pour les arguments en faveur de cette action je suis tout à fait d’accord avec tes arguments même si je me permettrais de rajouter un point essentiel et qui contredit en partie ton premier point contre l’euthanasie : On croit souvent que les religions s’opposent à l’Euthanasie pourtant elles nous disent géneralement que « la vie n’est qu’une étape et qu’il ne faut pas avoir peur de la mort ». Malgré cette proposition ton avis sur la religion contre l’euthanasie me semble tout à fait pertinente comme d’ailleurs tous tes autres arguments. Je penserais quand même que ton point sur : « L’euthanasie est une solution de facilité » n’est pas approprié pour certaines situations car tout simplement, certains patients ou proches ont enomément de mal à accepter cet événement, donc ce n’est pas très facile pour eux. Il est vrai… Read more »
FannyM
Invité
Salut Urzsula, j’ai lu ton article sur l’euthanasie dans le monde d’aujourd’hui et j’aimerais te donner mon avis. Déjà j’ai trouvé ton article très intéressant car dans la plupart des pays d’Europe, l’euthanasie sur les humains est illégale mais la question se pose de si on devrait la légaliser ou non, car ça pourrait aider plusieurs personnes. Tu as dit que la majorité de la population est pour cette pratique mais la minorité de la population a de bon arguments contre l’euthanasie comme par exemple, se serait une facilité pour se débarrasser de personnes âgées car elles coûtent trop cher, ou encore il y a certaines religions qui l’interdisent; mais les personnes pour cette idée ont aussi de bon arguments comme par exemple, ça éviterait à des personnes de souffrir et aussi la personne en question a le droit qu’on respecte son choix. Cependant je voudrais dire que l’euthanasie est légale sur les animaux donc nous pouvons déjà voir que cette pratique peut être très utile dans certains cas, mais nous pouvons aussi voir le négatif de l’euthanasie comme par exemple, que beaucoup de personnes choisissent la facilitée (donc de tuer l’animal alors qu’il pourrait être soigné, car elles ne… Read more »
wpDiscuz

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer