La pitié selon Rousseau

Qu’est ce que la pitié ? La pitié est avant toute chose, comme le dirait Rousseau, un sentiment naturel. Elle fait de nous un être indulgent et compatissant face à la souffrance d’autrui. En d’autres mots, c’est un sentiment moral nous poussant à l’altruisme. Même si la pitié a pris une connotation quelque peu péjorative … Lire la suite…

La méchanceté, une fatalité ?

DéCLARER que « nul n’est méchant volontairement », ce que fît Socrate d’après Platon, c’est considérer qu’il y a une rupture entre le mal et la volonté. Autrement dit, la volonté ne veut pas le mal. Si la méchanceté se fait jour, c’est parce qu’on veut mal, et non le mal. Socrate reconnaît ainsi l’erreur … Lire la suite…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer