Vous avez dit complots ?

Qu’entendons nous par “théorie du complot” ? Il s’agit de l’explication d’événements découlant de plans qui obéissent à un certain modèle, nés de machinations “astucieuses” d’un certain groupe d’individus. « C’est l’opinion selon laquelle l’explication d’un phénomène social consiste en la découverte des hommes ou des groupes qui ont intérêt à ce qu’un phénomène se produise … Lire la suite…

BILLET TEST

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis consequat nulla mi, nec vestibulum justo rhoncus quis. Vivamus eget pellentesque justo. Donec lectus enim, mollis eu euismod non, laoreet vitae tellus. Vivamus lorem leo, tempus at pellentesque eget, mollis dictum erat. Sed faucibus vestibulum nibh eget sodales. Vestibulum quis interdum odio. Etiam mattis mauris id … Lire la suite…

Le droit, une tradition locale ?

Le droit est défini comme « l’ensemble des règles qui régissent la conduite de l’Homme en société, les rapports sociaux » ou alors comme « l’ensemble des règles imposées aux membres d’une société pour que leurs rapports sociaux échappent à l’arbitraire et à la violence des individus et soient conformes à l’éthique dominante » En effet, le … Lire la suite…

Le mensonge du droit divin

  Depuis des millénaires, l’homme a toujours voulu avoir le pouvoir. Il a toujours voulu être puissant et dominer les autres. Différents systèmes se sont imposés dans les sociétés pour déterminer le « niveau de pouvoir » de chacun en fonction du statut familial ou du métier (système féodal). Dans le temps, aujourd’hui dans certains cas, pour … Lire la suite…

Animaux et humains… si différents ?

Nous avons pu constater au fil des nombreuses années de l’existence de l’homme sur terre une supériorité incontestable de l’homme sur les animaux. Seulement nous pouvons nous demander si cette supériorité est vraiment justifiable. Tout d’abord les humains ont un langage et une compréhension largement supérieure à celle des animaux. Nous avons bien plus de … Lire la suite…

Application des droits de l’homme.

La Déclaration des droits de l’homme, texte de nature juste, est cependant soumit à quelques soupçons sur son application. Premièrement, les droits de l’homme doivent être instaurés et ancrés dans la société afin d’être respectés et non outrepassés. Il pourrait être dans l’intérêt de certains politiques d’outrepasser ces lois dites naturelles. Les droits de l’homme peuvent … Lire la suite…

Billet test

[VOUS POURREZ EFFACER TOUT CE TEXTE] Si le billet est en écriture, utilisez un traitement de texte numérique (Google Doc ou Office 365 : bien plus simple pour l’édition). Puis, quand votre texte est publiable, collez-le dans le billet. > Copiez-collez ici le lien du document :   > Rappel des consignes.  

Énergie physique ou énergie morale ?

Qu’est-ce que la force ? Dans sa forme grammaticale, force est un nom commun féminin qui provient du latin “Fortis” signifiant courageux ? Une force a tout d’abord une définition d’ordre physique, une vigueur physique, la capacité d’un être un fournir une énergie importante. Une force définit aussi un caractère, une habilité à résister aux … Lire la suite…

Un sens de l’équité chez les animaux ?

Faut-il vraiment penser que la morale existe seulement chez les êtres humains ? Ou-bien au contraire, ne faudrait-il pas penser que la morale existe aussi chez d’autres êtres vivants ?  Autrement dit, pouvons nous observer le sens de l’équité auprès des animaux, par exemple les grands singes ? Si nous pensons que certains animaux ont … Lire la suite…

Marx face à la Déclaration des droits de l’homme : un texte bourgeois ?

Les droits de l’homme sont-ils des valeurs universelles ou des instruments idéologiques ? Pour répondre à cette question, on peut s’appuyer sur les propos de Karl Marx qui critique La Déclaration des droits de l’homme dans La Question juive. Pour Marx, la Déclaration des droits de l’homme est un texte bourgeois qui exprime l’idéologie bourgeoise. … Lire la suite…

Jamais deux fois le même matin

Ce matin, je me demandais : qu’est-ce qu’avoir de l’expérience dans l’expression « d’après mes expériences ». Je me suis toujours dit que l’âge n’avait rien à voir avec l’expérience et qu’une personne qui a vécu 15 ans peut avoir plus d’expérience qu’une personne qui en a vécu 40. Mais après réflexions soudaines, je me suis reposé … Lire la suite…

Loi du plus fort ou la force de la loi ?

Il est courant d’entendre que certains milieux, comme par exemple celui des affaires (traders…), peuvent s’associer à des « jungles », c’est-à-dire des zones de non-droit : pour réussir, il faut être le plus fort. Dans ce cas, il semble régner la loi du plus fort, qui n’est pas une loi au sens juridique du terme, mais … Lire la suite…

L’anneau de Gygès : la société inhibe-t-elle notre vraie valeur morale ?

L’anneau de Gygès est une histoire fictive antique écrite par Platon, mais provenant en réalité de Glaucon (qui en est le vrai conteur historique), qui l’invente afin de soutenir l’idée que commettre l’injustice est profitable. Bien qu’elle fut mise sur papier par Platon, ce dernier n’est pas en accord avec la morale qu’elle présente. En … Lire la suite…

Les droits de l`homme sont-ils vraiment nécessaires ?

La Déclaration universelle des droits de l’homme fut adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU, à Paris, le 10 décembre 1948. Dans le texte d’André Comte-Sponville sur les Droits de l’homme, il en fait une analyse en se demandant s’ils sont oui ou non-nécessaires et s’ils doivent vraiment être universels. Il faut savoir que ces droits de l’homme ont … Lire la suite…

La méchanceté, une fatalité ?

DéCLARER que « nul n’est méchant volontairement », ce que fît Socrate d’après Platon, c’est considérer qu’il y a une rupture entre le mal et la volonté. Autrement dit, la volonté ne veut pas le mal. Si la méchanceté se fait jour, c’est parce qu’on veut mal, et non le mal. Socrate reconnaît ainsi l’erreur … Lire la suite…

Les droits de l’homme, une simple velléité ?

Selon Michel Villey, le terme “droits de l’homme” est faux et mal interprété. A l’époque romaine, le droit était synonyme du partage des biens et la part des choses attribuées à chaque citoyen à l’intérieur d’un groupe social. Le droit donc était destiné à certains hommes. En effet, La Déclaration des droits de l’homme et … Lire la suite…

Tout est relatif

Le relativisme est un mouvement de pensée qui nous hante depuis l’Antiquité gréco-­romaine. Le sophiste Protagoras (un sophiste était une personne qui vendait ses enseignements philosophiques, qui était en général relativiste et assez démocrate) est l’un des premiers et plus célèbres revendicateurs du relativisme, et reste encore aujourd’hui très reconnu pour son agnosticisme avoué et … Lire la suite…

Droits positifs et droits naturels

S’agissant du droit, il faut d’abord distinguer le droit naturel et le droit positif. Ces deux termes sont différents. Le droit positif est un droit posé par les différentes sociétés aux différentes époques. Donc ils sont extrêmement variables au cours du temps. Ils peuvent s’instaurer et s’abolir très facilement. Le droit naturel est conçu comme … Lire la suite…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer