L’euthanasie dans le monde d’aujourd’hui

Le mot euthanasie est composé du préfixe eu (bien) et du terme thanatos (mort). Il signifie donc «bonne mort». L’euthanasie peut être définie comme un acte visant à provoquer le décès d’un malade afin de lui éviter la souffrance. Si une personne effectue le dernier acte qui cause intentionnellement la mort d’un patient, l’euthanasie s’est … Lire la suite…

La loi du Talion en relation avec Daesh

Devrait-on se défendre avec la violence ? Depuis les nombreuses attaques qui se sont produites ses derniers temps en Europe (Bruxelles et Paris), nous pouvons nous demander si la bonne manière de se protéger serait par la violence. Faut-il tuer parce qu’ils ont tués ? Autrement dit, est-t-il nécessaire de reproduire le même acte de violence … Lire la suite…

Réflexions sur une pensée de Revel

   »La loi n’est pas la source des droits de l’homme, elle doit en être la codification. Elle en résulte. Le législateur ne crée pas du droit de l’homme à volonté, et les véritables droits de l’homme sont antérieurs à la loi. Aucune loi ne saurait les abolir, pas plus que les créer. » – Jean-François … Lire la suite…

Notre justice est-elle trop aimable ?

Faut-il vraiment penser que se faire justice soi-même est toujours un acte de vengeance ? Ou bien au contraire, ne faudrait-il pas penser que cette « vengeance » ne pourrait pas être justice ? Autrement dit est-ce que des actions faites avec non-respect de certaines lois dans certaines circonstances sont toujours des mauvaises actions ou au contraire, … Lire la suite…

Le droit révélé n’a rien de positif

Le droit naturel est un ensemble de droits que tout individu possède par sa simple existence quel que soit son origine culturelle. Ces droits naturels, dont la liberté, le droit de propriété et l’égalité sont des composantes principales, sont considérés comme innés, évidents, indiscutables et universels par les hommes qui les posent. Ces grandes valeurs … Lire la suite…

Le droit, une tradition locale ?

Le droit est défini comme « l’ensemble des règles qui régissent la conduite de l’Homme en société, les rapports sociaux » ou alors comme « l’ensemble des règles imposées aux membres d’une société pour que leurs rapports sociaux échappent à l’arbitraire et à la violence des individus et soient conformes à l’éthique dominante » En effet, le … Lire la suite…

Loi du plus fort ou la force de la loi ?

Il est courant d’entendre que certains milieux, comme par exemple celui des affaires (traders…), peuvent s’associer à des « jungles », c’est-à-dire des zones de non-droit : pour réussir, il faut être le plus fort. Dans ce cas, il semble régner la loi du plus fort, qui n’est pas une loi au sens juridique du terme, mais … Lire la suite…

Les droits de l`homme sont-ils vraiment nécessaires ?

La Déclaration universelle des droits de l’homme fut adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU, à Paris, le 10 décembre 1948. Dans le texte d’André Comte-Sponville sur les Droits de l’homme, il en fait une analyse en se demandant s’ils sont oui ou non-nécessaires et s’ils doivent vraiment être universels. Il faut savoir que ces droits de l’homme ont … Lire la suite…

Les droits de l’homme, une simple velléité ?

Selon Michel Villey, le terme “droits de l’homme” est faux et mal interprété. A l’époque romaine, le droit était synonyme du partage des biens et la part des choses attribuées à chaque citoyen à l’intérieur d’un groupe social. Le droit donc était destiné à certains hommes. En effet, La Déclaration des droits de l’homme et … Lire la suite…

Droits positifs et droits naturels

S’agissant du droit, il faut d’abord distinguer le droit naturel et le droit positif. Ces deux termes sont différents. Le droit positif est un droit posé par les différentes sociétés aux différentes époques. Donc ils sont extrêmement variables au cours du temps. Ils peuvent s’instaurer et s’abolir très facilement. Le droit naturel est conçu comme … Lire la suite…

“Le loup et l’agneau” dans la vie de tous les jours

Dans la fable « Le loup et l’agneau » de Jean de la Fontaine, le loup veut manger l’agneau. Mais, pour se donner bonne conscience, il l’accuse de toutes sortes de choses pour rendre son acte légitime. Il veut que l’agneau accepte le fait qu’il est nécessaire qu’il se fasse manger par son opposant. Le loup utilise … Lire la suite…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer